Beauté à l’état Pure

Beauté à l’état Pure, une exposition tout en contrastes.

C’est en découvrant cette Fiat Stanguellini dans le salon de famille du palais, coincée entre les sièges en bois doré de style Louis XV que je me suis rendu compte de l’excellente idée de marier l’architecture des salles du château aux courbes gracieuses des bolides. Ce projet a était mûri et réalisé grâce à Rodolphe Rapetti, le directeur.

Avez-vous déjà regardé des voitures comme des œuvres d’art ?

FIAT STANGUELLINI 1200 SPIDER – Beauté Pure – Château de Compiègne – crédit photo : Christophe Tanière – @ctanierephotographie – partage exclusivement – utilisation commerciale interdite

Dans une autre aile du château, sous les tapisseries et les moulures de bois doré de l’anti chapelle, la motocyclette expérimentale Moto major de 1948 trône triomphalement sur son podium blanc ivoire. Les néons aux lignes pures permettent des jeux d’ombres et de lumières très intéressants.

Moto Major – Beauté Pure – Château de Compiègne – crédit photo : Christophe Tanière – @ctanierephotographie – partage exclusivement – utilisation commerciale interdite
Détail feu arrière de la Moto Major 1948 – Beauté Pure – Château de Compiègne – crédit photo : Christophe Tanière – @ctanierephotographie – partage exclusivement – utilisation commerciale interdite

Encore plus surprenant, au beau milieu de la vaste salle du musée, on découvre un splendide prototype de la marque MG qui est entourée par une forêt de véhicules hippomobiles de l’Empire. Contrastes et couleurs au rendez-vous.

MG EX 234 – Beauté Pure – Château de Compiègne – crédit photo : Christophe Tanière – @ctanierephotographie – partage exclusivement – utilisation commerciale interdite

Au détour d’une autre salle, cet étonnant prototype, à la forme arrondie, imaginé par Arzens en 1942. Elle rappelle la Smart que l’on connaît aujourd’hui. Arzens conçoit un véhicule révolutionnaire : l’œuf électrique. Ce véhicule est fait de matériaux légers et modernes, l’aluminium et le Plexiglass. Arzens imagine une caisse ne comportant qu’un seul espace dans lequel peuvent prendre place le conducteur et un passager. J’ai réalisé cette image car la lumière sur la carrosserie me fait penser à l’arc électrique.

L’œuf d’Arzens – Beauté Pure – Château de Compiègne – crédit photo : Christophe Tanière – @ctanierephotographie – partage exclusivement – utilisation commerciale interdite

Ce sont très probablement les deux quatre places les plus rapides de leur temps. Vauxhall SRV et Mercedes-Benz C111 (ci-dessous) se retrouvent dans un face à face au Musée de la voiture de Compiègne.

Mercedes Benz C111 – Beauté Pure – Château de Compiègne – crédit photo : Christophe Tanière – @ctanierephotographie – partage exclusivement – utilisation commerciale interdite
Salle véhicules de record – Beauté Pure – Château de Compiègne – crédit photo : Christophe Tanière – @ctanierephotographie – partage exclusivement – utilisation commerciale interdite
Grand vestibule – galerie de bal – Beauté Pure – Château de Compiègne – crédit photo : Christophe Tanière – @ctanierephotographie – partage exclusivement – utilisation commerciale interdite
Détail lustre cristal – Beauté Pure – Château de Compiègne – crédit photo : Christophe Tanière – @ctanierephotographie – partage exclusivement – utilisation commerciale interdite

 

 

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.